Notre école

L’école Gaétan-Boucher fut fondée en 1947, sous le nom d’école Saint-Jean-de-Lalande. Le coût de la construction est de 15 493$. L’école accueille 12 élèves francophones et anglophones. Elle fut agrandie et rénovée une première fois en 1955 par la commission scolaire de St-Hubert. En 1972, au départ des sœurs de la congrégation de St-Joseph, l’école est renommée école Louis-de-Châteauguay. Un deuxième agrandissement est effectué en 1983-1984 par la commission scolaire de Taillon. L’école change alors de nom pour devenir l’école Gaétan-Boucher, en l’honneur du patineur de vitesse, médaillé d’or olympique.

Qui est Gaétan Boucher?

Gaétan Boucher est né le 10 mai 1958 à Charlesbourg. Il a fait ses débuts en patinage de vitesse à l’âge de 11 ans, dans le but d’améliorer son coup de patins au hockey.  Il remporte son premier championnat provincial dans sa catégorie en 1970. En 1975, il participe pour la première fois aux championnats mondiaux de patinage de vitesse. En 1976, il se consacre uniquement au patinage de vitesse et il remporte ses premières médailles aux championnats mondiaux. Il participe aussi à ses premiers Jeux Olympiques. Les succès s’accumulent rapidement et les voyages se succèdent.

Gaétan remporte sa première médaille olympique à Lake Placid en 1980, soit une médaille d’argent au 1000 mètres. Il devient le premier patineur de vitesse canadien en près de 50 ans à monter sur le podium.  En 1981, il établit un record mondial au 1000 mètres à Davos, en Suisse. Ce record tiendra jusqu’en 1983. Gaétan reçoit le Prix d’Excellence du Canada en hommage aux champions en 1982. Il se situe parmi les huit meilleurs patineurs de vitesse au monde.

En 1984, à Sarajevo, en Yougoslavie, Gaétan remporte deux médailles d’or et une médaille de bronze. Il devient le premier patineur de vitesse canadien à remporter une médaille d’or. Champion ! Idole olympique du Québec, il se mérite le titre d’athlète de l’année. Il est élevé au rang d’officier de l’ordre du Canada.

Ce résident de St-Hubert a parcouru un long chemin depuis sa première course disputée à Ste-Foy, jusqu’à Sarajevo. Gaétan a beaucoup voyagé.  Il a rapporté dans ses bagages un nombre incalculable de souvenirs et de médailles. Armé de patience et de persévérance, il réalisait son rêve aux Jeux Olympiques de Sarajevo en se méritant 3 médailles. Puis, il remporte le titre de Champion Mondial Sprint a Tromdheim en Norvège, trois semaines après les Olympiques.

Son courage, sa ténacité et ses efforts de plusieurs années lui ont fait mériter tous ses succès et Gaétan a su rester simple malgré tout.  Ces qualités en font un exemple de fierté pour nos jeunes quel que soit leur but dans la vie.  En 1984, nous inaugurons notre école agrandie et rénovée; elle devient l’école Gaétan-Boucher.

*Ce texte peut être vu à l’entrée de l’école, rue westley, sur un laminé.

Les commentaires sont fermés.